Aikido Traditionnel ou Aikido « Iwama Ryu »

Un art martial japonais de toute une vie, finalisé à Iwama (nord-est de Tokyo).

L’Aikido Traditionnel – Aikido « Iwama Ryu » encore appelé « Takemusu Aiki »

UESHIBA Moreihei, le fondateur de l’Aikido

Créé par Maître UESHIBA, l’Aikido est un Budo né au Japon, dans la ville d’Iwama (préfecture d’Ibaraki). Bien que fondamentalement non-violent, l’Aïkido est un art martial. Il englobe à la fois des techniques à mains nues et des techniques d’armes (sabre, bâton, poignard). En Aïkido, on contrôle les attaques de son ou ses adversaires sans s’y opposer avec force.

Les pratiquants ont la possibilité de découvrir en plus d’un art d’autodéfense efficace, une pratique sans compétition (explications) qui débouche sur un véritable art de vivre et vise à développer le contrôle de soi, l’assurance et de meilleures relations humaines.

Voici une vidéo du fondateur de l’Aikido, Maître UESHIBA Morihei :

Maître UESHIBA Morihei démontrant en 1935 l’art qu’il avait créé.

Qu’est-ce que l’Aikido ?

Tout le monde peut pratiquer, hommes et femmes, jeunes et adultes.
Aucune aptitude particulière n’est nécessaire.

L’Aikido ouvre la voie de la paix entre les êtres humains
UESHIBA Morihei (1883 – 1969)

Calligraphie AiKiDo par Tom Grundmann

Calligraphie « Ai-Ki-Do »
de Tom Grundmann
pour Aiki Dojo Azur.

L’Aikido a été créé par le grand Maître Morihei Ueshiba à partir des redoutables techniques de combat des Samourais qu’il maîtrisait au plus haut niveau.

Grand expert du Daito-Ryu Aikijutsu de l’école Takeda et de différentes écoles de sabre, lance, baïonnette… le Maître Ueshiba fût inspiré par le révérend Onisaburo Deguchi de la religion Omoto qui prêchait la paix et l’harmonie.

L’Aikido a pour but de répondre à la violence par la non-violence. Cela consiste en effet à neutraliser un ou plusieurs assaillants sans intention de blesser et en utilisant la force adverse lors d’une attaque.

Le pratiquant d’Aikido, tout en cherchant à parfaire ses techniques, découvre au fur et à mesure un véritable art de vivre qui vise à développer maîtrise et confiance en soi.

C’est au début des années quarante que le Fondateur de l’Aikido s’installa à Iwama, petit village situé à environ 100 kms de Tokyo pour y construire son Dojo personnel et l’Aiki Jinja, un temple dédié à l’Aikido.
C’est là qu’il peaufina son art jusqu’à la fin de sa vie en élaborant une pratique spécifique qui comporte une relation constante entre l’étude des techniques à mains nues et des techniques d’armes (aikiken, aikijo).

Le fondateur de l’Aikido dans son dojo puis à L’AikiJinja, à Iwama.
On le voit aussi s’entraîner durant la nuit aux suburi (mouvement aux armes)

Les différentes écoles ou styles d’Aikido

Il existe aujourd’hui différents styles d’Aikido. L’art authentique créé par Maître Ueshiba a été préservé intact, un temps sous l’appellation « Takemusu Aikido » puis « Aikido d’Iwama » ou « Iwama Ryu » par celui qui fût son plus proche disciple, et ce pendant les 23 dernières années de sa vie : SAITO Morihiro Sensei [lien Aikido Blog], 9ème Dan (1928-2002)
SAITO Morihiro Sensei a eu la charge du Temple et du Dojo du Fondateur à sa disparition. Des professeurs et pratiquants du monde entier sont venus se perfectionner dans le fameux Dojo d’Iwama sous la direction de SAITO Sensei.

SAITO Sensei démontrant la technique d’Aikido  « Irimi Nage » 

L’enseignement de Maître SAITO est maintenant perpétué sur tous les continents par de nombreux professeurs, parmi lesquels Daniel TOUTAIN Sensei [lien Aikido Blog] et le fils de Maître SAITO fils lui-même : SAITO Hitohiro Sensei [lien Aikido Blog].

Une grande partie de ce texte a été écrit par Daniel Toutain
et reproduit ici avec son aimable autorisation.