Le Dojo Liffréen d’Aïkido


Bienvenue sur notre site !

Présentation générale du dojo…

Le Dojo Liffréen d’Aïkido existe maintenant depuis plus de 20 ans. En effet créé sous l’égide de Daniel TOUTAIN le 23 juin 1995, ce dojo compte aujourd’hui une cinquantaine de pratiquants. L’enseignement y est dispensé par Serge MANIEY, 6ème Dan FAA, élève de Daniel TOUTAIN depuis mai 1986, et l’encadrement est assuré par un bureau associatif des plus dynamiques.

Le Dojo Liffréen d’Aïkido a pour but de pourvoir à l’enseignement d’un Aïkido traditionnel par l’intermédiaire de l’école de Daniel TOUTAIN dans la lignée de Morihiro SAÏTO Senseï,  le tout dans une ambiance martiale ainsi que conviviale. Le respect, la tradition, la loyauté ainsi que la liberté et la fraternité sont le moteur de ce dojo.


L’Aïkido
AÏ  
: union, unification

KI   : énergie vitale
DO : voie, perspective, recherche

L’aïkido est un art martial créé en 1942 par le grand budoka qu’était le fondateur Maître Moriheï UESHIBA.

L’aïkido est un subtil mélange de techniques diverses issues de différents arts guerriers japonais. Le génie du fondateur a été de trouver un concept unique entre ces derniers (la réputation mondiale de cet art n’étant d’ailleurs plus à faire depuis quelques décennies).

L’Aïkido comporte 2 aspects principaux :

  • La technique des armes ou buki-waza, comprenant l’Aïkiken et l’Aïkijo
  • La technique à mains nues ou taijutsu

En Aïkido, le premier élément fondamental est la solidité. Le développement de la solidité est la phase la plus importante dans une pratique régulière des techniques. Aussi, tous les pratiquants doivent commencer par apprendre à placer leurs corps, parfaire leur forme de corps, stabiliser leurs hanches, décontracter les épaules. En deux ou trois ans de pratique régulière, une force naturelle, ainsi qu’une stabilité mentale se développeront (l’une ne va pas sans l’autre d’ailleurs).

En taijutsu, les saisies seront fermes et arrêtées.

En buki-waza, les armes seront pratiquées de manière décomposée.

Dans une pratique régulière de l’Aïkido, le deuxième élément fondamental est la fluidité, l’harmonisation du mouvement, désignée en japonais par le terme awase. Une fois développé, cet aspect permettra au pratiquant de ne laisser aucune alternative à l’agresseur potentiel. Seulement, cet élément ne peut être acquis et ressenti qu’à travers une pratique permanente et assidue de la solidité. Il représente 20% de la pratique.

Même si l’on ne pratique qu’avec un seul partenaire, le concept de l’Aïkido est développé autour de l’affrontement potentiel de plusieurs adversaires, aussi bien dans les techniques de buki-waza que de taijutsu.

C’est pour ces diverses raisons présentées succinctement que l’Aïkido s’adresse à toute personne, quelque soient sa force, sa taille et son sexe.

En étant d’une efficacité redoutable, cet art permet à un certain niveau, en cas de combat réel, d’avoir une réponse appropriée ainsi qu’un contrôle certain sur un ou plusieurs agresseurs ; la police de SCOTLAND YARD y recourt d’ailleurs en permanence.

De plus, une pratique régulière va, par le biais de remises en cause personnelles (comme tout art martial), apporter au fil des ans une meilleure stabilité émotionnelle, un meilleur contrôle de soi, et une meilleure vigilance naturelle.


Découvrez, ci-dessous, notre documentation :