Aikido / Wanomichi

Vivez l’expérience d’un dojo traditionnel selon les enseignements du Fondateur 

Drole de saison 2020 / 21 : les cours reprennent gentiment en extérieur tous les jeudi de 18h à 19h. Cours ouverts à tous les pratiquants d’Aikido, et personnes désireuses de découvrir l’aïkido et le Wanomichi. Contact :  0613215539

Nouvelle vidéo : présentation du Wanomichi

Stage évènement : inter-dojo des 10 ans du dojo et 30 ans de pratique de l’instructeur : 14 au 16 mai 2021 – infos et inscriptions

Votre instructeur a été reçu à la médaille de bronze de la Jeunesse et Sport

L’Aikido est un budo traditionnel japonais dans lequel toute forme de compétition est exclue. Ses origines viennent d’anciens koryu – anciennes écoles d’arts martiaux -, regroupant des techniques de sabre, bâton,  lance, fusil à baïonnette, naginata,  pour les armes, et de l’école Dayto Ryu aikijujutsu du clan Takeda –  descendant de l’Empereur Seiwa – pour la partie mains nues. Toutes ces techniques ont été éprouvées pendant plus de 1000 ans sur les champs de bataille. La pratique se fait aussi bien à mains nues qu’avec des armes en bois tel le sabre, le bâton, ou le couteau. Le tout est basé sur le respect de l’intégrité des 2 partenaires tout en ayant des attaques sincères et contrôlées.

C’est un budo ouvert sur notre époque. L’Aikido, dans ses principes, suit les lois naturelles. Les mouvements sont circulaires, sans heurts, et une pratique régulière a des effets très bénéfiques sur la santé. Au delà de l’aspect de self-defense très efficace, l’Aikido est l’art de la non-violence. Le but de ce noble art japonais est de rechercher l’harmonie dans toutes situations. Au delà de la technique, qui est empreinte de ces principes, le pratiquant découvre un véritable art de vivre qui permet de trouver la paix en soi, paix qui se reflète ensuite dans toute les situations de la vie quotidienne et permet de meilleures relations humaines.

C’est de là que Daniel Toutain a initié le WANOMICHI, qui est issu de l’Aikido traditionnel d’Iwama, et s’inscrit dans la lignée du Budo Japonais tout en y intégrant la pratique d’arts de bien-être. La spécificité de Wanomichi réside aussi dans l’apport  d’autres disciplines, (tel des principes de Wing Chun et de Yoga) axées sur le bien être, l’utilisation contrôlée de l’énergie et l’amélioration de la souplesse. Pour cela, la pratique d’un Yoga dynamique a été spécialement adaptée pour les pratiquants de Wanomichi.
Toutes ces sources complémentaires sont regroupées sous l’appellation « Kaisen Dosa »

Notre nom Aikidojo Ajaccio,  vient du nom du dojo du Fondateur à Iwama. Ce qui vous sera enseigné au dojo a été transmis par Saito Morihiro Sensei, seul élève du Fondateur ayant passé 23 ans auprès de lui. Nous sommes donc à la source même de cet Art.

Les cours sont assurés par un instructeur 4 Dan qui a 30 ans de travail en aïkido.

«Poussez la porte du dojo,  pratiquez,  transpirez,  c’est seulement après que vient le sens des choses»  –  Stef Bravin

Vous pouvez nous rejoindre toute l’année

ajaccio

Cette discipline est ouverte à tous,  et ne nécessite pas d’aptitudes particulières.

Bref historique
O Sensei et le jeune Saito à Iwama

L’Aïkido est né au Japon aux environs de 1920,  et a été fondé par Morihei Ueshiba (nommé aussi O Sensei).  A l’origine des techniques, plusieurs écoles d’arts martiaux à mains nues et aux armes,  dont le Dayto-Ryu JuJutsu (du clan Takeda,  dont O Sensei fut disciple),  de lance,  de sabre…  Le fondateur a créé dans les années 40 un dojo à Tokyo,  l’Aikikaï (Hombu dojo),  qu’il légua à son fils. Après la guerre,  il s’installa définitivement dans un petit village à une centaine de kilomètres au nord de Tokyo,  Iwama. C’est ici,  à Iwama qu’il développa l’Aïkido sous sa forme la plus aboutie,  celle que nous pratiquons aujourd’hui encore au sein de notre école d’aikido fondamental.

Un jour d’été de 1946,  un jeune homme,  Morihiro Saito,  se rendit au dojo du fondateur à Iwama…  pour ne jamais en repartir.  Il a passé 23 ans auprès du fondateur, à le servir,  et est devenu son plus proche élève,  jusqu’à la mort du fondateur en 1969.   Avant de mourir O Sensei le nomma gardien du sanctuaire de l’Aiki-Jinja et de l’Aïkido d’Iwama. Il a également eu la charge du dojo d’Iwama, lieu d’entrainement, et de perfectionnement du fondateur.

Saito Sensei s’est efforcé jusqu’à sa mort en 2002,  de transmettre le plus fidèlement et humblement possible,  les enseignements qu’il a reçu du fondateur.

Ce sont ces enseignements là que nous vous retransmettrons.

Le vrai Budo est dédié à la construction d’un monde de paix. Entraînez-vous chaque jour dans cet esprit.
– O-Sensei Ueshiba